J6 – Chercher l’erreur

Aujourd’hui on va jouer à un jeu.

Voici quelques photos que j’ai prises pendant ma première semaine de déplacement je vous laisse trouver les erreurs.

Attention certaines photos pourraient en choquer quelques-uns :).

IMG_20160825_064903

erreur3

erreur2

erreur4

erreur1

CRIAU comme sur des roulettes (50)

CRIAU comme sur des roulettes (53)

 

Je crois que je ne suis pas au bout de mes surprises.

 

Crédits photos:

© Cécile BREGEARD : photo 1,2,3,4,5

© Marine NOEL : photo 6

© Alexandre GELAY : photo à la une, photo 7

4 comments

  1. Vos photos sont un florilège… Elles prouvent qu’aujourd’hui, et pour sans doute encore un bon moment, malgré les “normes” et les “lois”, quand on se déplace sur 4 roues -en fauteuil- ou est on le mieux ? Sur la route ou la rue comme les voitures !
    En effet, ou les voitures se garent t’elles ? sur les trottoirs !
    Ou trouve t’on potelets, boites au lettres, pancartes, ou autre mobilier urbain gênant ? Sur les trottoirs !
    Qu’est ce qui est parsemé de ressauts, craquelures, pavés, plaques EDF ou Télécom, grilles ou autres obstacles ? Les trottoirs !
    Ou a t’on une succession permanente de montées, descentes et devers a cause des “bateaux”, entrées de maison, de garages ? sur les trottoirs !
    Pour le moment, c’est la voiture que l’on chérit. On ne lui fait pas subir le dixième de ce qu’on inflige au pieton.
    Pour ma part, quand je veux rouler tranquille, sans heurts, sur un sol bien lisse et asphalté de frais, sans le stress des roues qui butent, des obstacles à éviter ou des culs de sac infranchissables, je vais au milieu de la route.
    Les trottoirs, c’est pas fait pour les handis.

  2. Je reconnais toutes ces situations : trottoir dont on ne peut pas descendre (si on descend, risque de chutes), trottoir avec poteaux pour empêcher les voitures de se garer qui obligent les fauteuils roulants à emprunter la route, voitures devant les passages bateaux…

  3. Félicitation pour cette initiative !
    on aimerait avoir ton point de vue d’architecte sur cette situation également, en plus du (précieux) témoignage.

    1. oui pas de soucis, de toute façon, à la fin des 21 jours je ferais un bilan et je parlerai très certainement d’architecture.

Comments are closed.