J 18 – Coop nature et Guinguette

Aujourd’hui, matinée de bénévolat avec l’APF au stand handidon à la coop nature de Tours et petit tour à la guinguette pour la journée du Japon.

Faire ses courses

Aucun souci pour se rendre au magasin grâce à un parking et un ascenseur adapté. J’étais parti avec une petite liste de courses pour profiter de cette matinée jusqu’au bout.

Malheureusement, je n’ai pu prendre que la moitié de la liste. En effet, dans de nombreux supermarchés, j’ai pu observer qu’il n’existait pas de chariots adaptés ou autres systèmes pour faire ses courses sans avoir à tout mettre sur les genoux. C’est un peu comme faire de l’équilibre, vous mettez les paquets les uns sur les autres et ensuite il faut beaucoup de dextérité pour que rien ne tombe. Une des bénévoles présente avec moi sur le stand m’a conseillé de mettre un sac derrière le fauteuil. Ce n’est pas très confortable….mais ça marche. L’autre contrainte, c’est qu’il faut faire ses courses en plusieurs fois. Les déplacements sont déjà longs, il faut en plus les multiplier.

Bords de Loire

Les bords de Loire sont considérés comme est une des activités phares de notre région. Ce samedi, la guinguette de Tours, grand lieu de détente et de fête du centre ville, organise une journée sur le Japon. C’est donc l’occasion d’y descendre. En discutant ce matin avec Gregory, il me conseille de passer par l’arrière de la bibliothèque car c’est la “pente” la moins raide et la moins compliquée. De l’autre côté, la pente est pavée et très raide donc il me la déconseille vivement.

Accompagnée de ma fine équipe, je me dirige vers une première allée. Fausse route, il y a un escalier. Demi-tour, on continue à chercher l’accès.
Deuxième essai, j’envoie en éclaireur pour être sûre de pouvoir descendre du trottoir. Cela s’annonce compliqué.
Je m’engage sur le trottoir, passe à ras d’une voiture encore garée là où elle ne devrait pas….et j’emprunte la pente. Stoppée dans mon élan, le bâtiment de la bibliothèque dépasse sur le trottoir, mais au niveau des yeux. Bon ! Maintenant on attend l’aide de quelqu’un pour nous faire descendre sur la voie.
Quant à la pente, elle n’est pas du tout praticable sans une tierce personne. J’arrive à proximité des bords de Loire.

Pour remonter ensuite au niveau de la guinguette, il faut réemprunter une pente encore une fois un peu raide pour la franchir seule.

criau-comme-sur-des-roulettes-278

Au retour, on m’a poussé pour monter la pente en pavés. Ok, alors celle-ci on l’oublie.

L’accès pourrait être plus simple depuis les parkings situés au niveau des bords de Loire, mais si vous venez du centre ville et que vous n’avez pas de voiture ?

A rajouter sur la liste ! Rendre les bords de Loire accessible à tous !

 

Crédits photos: © Alexandre GELAY

One comment

  1. En Ile de France, il y a pas mal de grandes surfaces qui ont des chariots spécifiques, entre autres les Centres Leclerc.

Comments are closed.